19 C
London

22 hommes accusés d’entrave à la justice en avertissant des groupes WhatsApp de raids

Share:

SINGAPOUR : Mercredi 6 juillet, vingt-deux hommes ont été accusés d’entraver le cours de la justice en informant les groupes de discussion WhatsApp des opérations de maintien de l’ordre en cours.

Les hommes sont accusés d’avoir envoyé les messages en sachant que les membres du groupe de discussion prendraient probablement des mesures pour empêcher la détection de crimes dans la région.

Seize des hommes auraient envoyé leurs messages à un groupe de discussion appelé “Night Owl” entre janvier et avril 2019, de tard le soir jusqu’au petit matin.

Les hommes sont : Abdul Hadi Zainuddin, Mervin Yeoh Wei Kian, Muhammad Rashidi Rashid, Muhammad Rasyidi Safiee, Daniel Seet Joo Tong, Muhammad Azhar Dawood, Goh Wei Jie, Brandon Chung, Muhammad Ikhmal Bin Ismail, Ang Whay Chong, Ong Wee Sen, Wilson Soon Jien Yang, Jeffrey Goh Hock Soon, Ilex Tan, Lim Poh Kian et B Barathkrishnan. Ils ont entre 29 et 49 ans.

Les messages présumés, détaillés dans les documents d’accusation, semblaient nommer les salons de massage et les boîtes de nuit où les raids avaient lieu, y compris les plaques d’immatriculation des véhicules et les emplacements et numéros des agents des forces de l’ordre.

Un autre groupe de trois hommes est accusé d’avoir envoyé des messages similaires à un groupe de discussion appelé “UncleValet” le 1er février 2020. Lim Wei Xiong, Mah Chee Kean et Lim Song Huat ont entre 33 et 44 ans.

Deux autres hommes – Yam Jianwen, 27 ans, et Raymund Reuben Mervyn, 42 ans – auraient envoyé des messages similaires au groupe de discussion “Rolex Movement” en avril 2019.

L’un des messages, prétendument envoyé par Mervyn, disait: “Mon contact m’a informé que l’opération CNB se déroulera pendant trois jours dans toute l’île”, se référant au Bureau central des stupéfiants.

L’homme restant, Chua Yong Dan, 32 ans, aurait envoyé des messages similaires à un groupe de discussion avec un nom chinois qui se traduit par “régiment d’artillerie” le 6 février 2020.

Toute personne reconnue coupable d’entrave intentionnelle au cours de la justice peut être condamnée à une peine pouvant aller jusqu’à sept ans, à une amende ou aux deux.

━ Actualités

La grande lecture : Les jeunes aux prises avec l’inflation : épargner, investir ou garder de l’argent à portée de main ?

À QUOI FAIRE ATTENTION LORS DE L'ACCEPTATION DE PRÊTS En ce qui concerne le refinancement de prêts pour aider les familles à atténuer le...

Commentaire : Après les énormes gains de la pandémie, pourquoi les entreprises technologiques licencient-elles des travailleurs ?

Les prix à la consommation aux États-Unis ont augmenté de 8,6 % en mai en glissement annuel, le plus élevé depuis 1981. En réponse,...

Un avenir incertain pour les ateliers de réparation automobile traditionnels alors que Singapour s’apprête à éliminer progressivement les véhicules à essence et diesel

Malgré cela, certains garages peuvent être prudents quant à l'envoi de leurs employés à des cours de véhicules électriques, a déclaré Ong. "Avec ce type...

Geyoro réussit un triplé en première mi-temps tandis que la France battait l’Italie 5-1

ROTHERHAM, Angleterre : Grace Geyoro a réussi un triplé en première mi-temps alors que la France rêvait du Championnat d'Europe féminin en battant l'Italie...

La Namibie se qualifie pour la Coupe du monde 2023

La Namibie s'est qualifiée pour la septième finale...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici