22.8 C
London

Un milliardaire sino-canadien devrait être jugé lundi en Chine (ambassade)

Share:

BEIJING (Reuters) – Le milliardaire sino-canadien Xiao Jianhua, disparu à Hong Kong il y a cinq ans, devait être jugé en Chine lundi 4 juillet, a annoncé l’ambassade du Canada à Pékin.

Xiao, d’origine chinoise, connu pour ses liens avec l’élite du Parti communiste chinois, n’a pas été vu en public depuis 2017 après avoir fait l’objet d’une enquête dans le cadre d’une répression par un conglomérat d’État. Les détails de l’enquête n’ont pas été divulgués par les responsables.

“Affaires mondiales Canada, notre bureau interne, est au courant qu’un procès aura lieu aujourd’hui dans l’affaire du citoyen canadien M. Xiao Jianhua”, a déclaré un responsable de l’ambassade du Canada à Reuters par téléphone lors de la lecture d’un communiqué d’Ottawa.

“Les responsables consulaires canadiens suivent de près cette affaire, fournissent des services consulaires à sa famille et continuent de faire pression pour obtenir un accès consulaire.”

Xiao était classé 32e sur la liste des riches Hurun China de 2016, l’équivalent chinois de la liste Forbes, avec une valeur nette estimée à 5,97 milliards de dollars à l’époque.

Au cœur de l’empire de Xiao se trouve le groupe financier Tomorrow Holdings Co.

En juillet 2020, neuf des institutions liées au groupe ont été saisies par les régulateurs chinois dans le cadre d’une répression des risques posés par les conglomérats financiers.

En 2021, les régulateurs ont prolongé d’un an la période d’acquisition d’un an des neuf sociétés financières afin de “promouvoir davantage le travail d’élimination des risques et de désamorcer les risques financiers”.

La garde à vue prolongée prendra fin le 16 juillet.

Les saisies ont été précédées d’une acquisition de Baoshang Bank en 2019, un prêteur autrefois contrôlé par Tomorrow, par les régulateurs, invoquant de graves risques de crédit.

Le prêteur, qui avait opéré au niveau national, a été transformé en un prêteur beaucoup plus petit dans sa région natale de Mongolie intérieure, dans le nord de la Chine.

Ces dernières années, un certain nombre de dirigeants d’entreprises chinois ont fait l’objet d’enquêtes ou de poursuites dans le cadre d’une répression plus large de la corruption menée par le président Xi Jinping qui a également pris au piège des politiciens et des banquiers.

Parmi ceux qui sont tombés en disgrâce figure Jiang Jiemin, un ancien dirigeant de China National Petroleum Corp., condamné à 16 ans de prison pour corruption et abus de pouvoir en 2015.

En 2017, Ai Baojun, un ancien président de Baoshan Iron and Steel devenu maire adjoint de Shanghai, a été condamné à 17 ans de prison pour corruption et corruption.

━ Actualités

La grande lecture : Les jeunes aux prises avec l’inflation : épargner, investir ou garder de l’argent à portée de main ?

À QUOI FAIRE ATTENTION LORS DE L'ACCEPTATION DE PRÊTS En ce qui concerne le refinancement de prêts pour aider les familles à atténuer le...

Commentaire : Après les énormes gains de la pandémie, pourquoi les entreprises technologiques licencient-elles des travailleurs ?

Les prix à la consommation aux États-Unis ont augmenté de 8,6 % en mai en glissement annuel, le plus élevé depuis 1981. En réponse,...

Un avenir incertain pour les ateliers de réparation automobile traditionnels alors que Singapour s’apprête à éliminer progressivement les véhicules à essence et diesel

Malgré cela, certains garages peuvent être prudents quant à l'envoi de leurs employés à des cours de véhicules électriques, a déclaré Ong. "Avec ce type...

Geyoro réussit un triplé en première mi-temps tandis que la France battait l’Italie 5-1

ROTHERHAM, Angleterre : Grace Geyoro a réussi un triplé en première mi-temps alors que la France rêvait du Championnat d'Europe féminin en battant l'Italie...

La Namibie se qualifie pour la Coupe du monde 2023

La Namibie s'est qualifiée pour la septième finale...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici