19.4 C
London

L’Arabie saoudite accueille 1 million de personnes pour le plus grand pèlerinage du Hadj depuis la pandémie

Share:

En 2019, environ 2,5 millions de personnes ont pris part aux rituels, dont la visite de la Kaaba, l’énorme cube noir de la Grande Mosquée de La Mecque, le rassemblement sur le mont Arafat et la « lapidation du diable » à Mina.

L’année suivante, les étrangers ont été exclus et les fidèles limités à seulement 10 000, passant à 60 000 citoyens et résidents saoudiens entièrement vaccinés en 2021, pour empêcher le Haj de se transformer en un super-diffuseur mondial.

Un million de pèlerins vaccinés de moins de 65 ans se rendront au Haj dans des conditions sanitaires strictes, avec la Grande Mosquée, lieu le plus saint de l’Islam, lavée et désinfectée 10 fois par jour.

Les rituels ont vu de nombreuses catastrophes, dont une bousculade en 2015 qui a tué jusqu’à 2 300 personnes et une attaque en 1979 par des centaines d’hommes armés qui a fait 153 morts, selon le bilan officiel.

FEMMES NON ACCOMPAGNÉES

Le pèlerinage, l’un des cinq piliers de l’islam, est une puissante source de prestige pour le royaume conservateur du désert et son dirigeant de facto, le prince héritier Mohammed ben Salmane, qui revient du désert diplomatique.

Quelques jours après le Haj, le prince Mohammed accueillera le président américain Joe Biden qui, alors que les prix du pétrole ont grimpé en flèche suite à l’invasion russe de l’Ukraine, a renié ses promesses de faire de l’Arabie saoudite un “paria” pour le meurtre en 2018 du journaliste Jamal Khashoggi par des agents saoudiens .

Le Haj, qui coûte au moins 5 000 dollars par personne, est une source d’argent pour le plus grand exportateur mondial de pétrole, rapportant environ 12 milliards de dollars par an avec d’autres visites religieuses.

C’est aussi l’occasion de montrer un pays qui se transforme rapidement, tout en continuant à déposer régulièrement des plaintes pour violations des droits de l’homme et atteintes aux libertés individuelles.

L’Arabie saoudite – qui, en vertu de récentes réformes, autorisait les raves à Riyad et les plages mixtes à Djeddah – permet désormais également aux femmes de participer au Haj sans être accompagnées d’un parent masculin, une exigence qui a été abandonnée l’année dernière.

━ Actualités

La grande lecture : Les jeunes aux prises avec l’inflation : épargner, investir ou garder de l’argent à portée de main ?

À QUOI FAIRE ATTENTION LORS DE L'ACCEPTATION DE PRÊTS En ce qui concerne le refinancement de prêts pour aider les familles à atténuer le...

Commentaire : Après les énormes gains de la pandémie, pourquoi les entreprises technologiques licencient-elles des travailleurs ?

Les prix à la consommation aux États-Unis ont augmenté de 8,6 % en mai en glissement annuel, le plus élevé depuis 1981. En réponse,...

Un avenir incertain pour les ateliers de réparation automobile traditionnels alors que Singapour s’apprête à éliminer progressivement les véhicules à essence et diesel

Malgré cela, certains garages peuvent être prudents quant à l'envoi de leurs employés à des cours de véhicules électriques, a déclaré Ong. "Avec ce type...

Geyoro réussit un triplé en première mi-temps tandis que la France battait l’Italie 5-1

ROTHERHAM, Angleterre : Grace Geyoro a réussi un triplé en première mi-temps alors que la France rêvait du Championnat d'Europe féminin en battant l'Italie...

La Namibie se qualifie pour la Coupe du monde 2023

La Namibie s'est qualifiée pour la septième finale...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici