19.4 C
London

La police française arrête un gang vendant du faux vin de Bordeaux

Share:

BORDEAUX: La police française a démantelé un gang qui aurait produit des centaines de milliers de bouteilles de faux vin de Bordeaux dans le cadre d’une opération de contrefaçon élaborée, ont déclaré les procureurs vendredi 1er juillet.

Des agents de trafic de drogue du sud-ouest de la France ont découvert les machines d’impression utilisées pour créer des étiquettes de bouteilles en septembre dernier, déclenchant une enquête criminelle plus large.

Il a conduit à l’arrestation d’une vingtaine de personnes lundi lors d’une opération dans sept régions différentes de France, dont trois accusées d’escroquerie organisée, de contrefaçon et de blanchiment d’argent.

Le principal suspect est un viticulteur et intermédiaire de la région du Médoc près de Bordeaux qui achetait du vin de mauvaise qualité d’autres régions, dont l’Espagne, puis le mettait en bouteille comme un produit local plus cher, indique un communiqué du parquet de Bordeaux. .

“De grosses commandes” avaient été passées pour du vin “destiné à la grande distribution et à l’étranger”, ajoute le communiqué.

Les opérations d’embouteillage ont été effectuées la nuit pour éviter d’être détectées, a-t-il précisé.

“Si les allégations sont avérées, nous espérons que les coupables seront lourdement punis car ces pratiques portent atteinte à l’image des vins de Bordeaux et de ceux qui travaillent correctement et respectent les règles”, a déclaré à l’AFP l’organisme local de la filière viticole.

Les viticulteurs, les douanes et la police françaises sont constamment à la recherche d’escrocs colportant de l’argent pour les meilleurs millésimes.

En 2016, la police a interpellé un viticulteur bordelais qui mélangeait du vin de mauvaise qualité avec des Saint-Emilions haut de gamme, des Lalande-de-Pomerols et des Listrac-Médocs pour le revendre à de grandes surfaces aux étiquettes prestigieuses.

Le propriétaire de plusieurs domaines, François-Marie Marret, a été condamné à une peine de prison et à une amende de huit millions d’euros après avoir été retrouvé transportant du vin bon marché la nuit.

En 2010, 12 viticulteurs et négociants français ont été reconnus coupables d’avoir vendu des millions de bouteilles de faux pinot noir à la société américaine E&J Gallo.

Avant cela, en 2006, le légendaire vigneron beaujolais Georges Duboeuf avait été condamné à une amende de plus de 30 000 € pour avoir mélangé des raisins de différents vignobles afin de masquer la mauvaise qualité de certains grands millésimes.

━ Actualités

La grande lecture : Les jeunes aux prises avec l’inflation : épargner, investir ou garder de l’argent à portée de main ?

À QUOI FAIRE ATTENTION LORS DE L'ACCEPTATION DE PRÊTS En ce qui concerne le refinancement de prêts pour aider les familles à atténuer le...

Commentaire : Après les énormes gains de la pandémie, pourquoi les entreprises technologiques licencient-elles des travailleurs ?

Les prix à la consommation aux États-Unis ont augmenté de 8,6 % en mai en glissement annuel, le plus élevé depuis 1981. En réponse,...

Un avenir incertain pour les ateliers de réparation automobile traditionnels alors que Singapour s’apprête à éliminer progressivement les véhicules à essence et diesel

Malgré cela, certains garages peuvent être prudents quant à l'envoi de leurs employés à des cours de véhicules électriques, a déclaré Ong. "Avec ce type...

Geyoro réussit un triplé en première mi-temps tandis que la France battait l’Italie 5-1

ROTHERHAM, Angleterre : Grace Geyoro a réussi un triplé en première mi-temps alors que la France rêvait du Championnat d'Europe féminin en battant l'Italie...

La Namibie se qualifie pour la Coupe du monde 2023

La Namibie s'est qualifiée pour la septième finale...

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici